Devenir prêtre diocésain

Le Séminaire est le lieu habituel de formation pour les futurs prêtres diocésains. Le prêtre est le signe sacramentel du Christ, « Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis » (Jn 10, 11).
La formation s'articule selon quatre axes principaux :

  • La formation spirituelle
  • La formation humaine 
  • La formation intellectuelle
  • La formation pastorale

La formation spirituelle vise une vie spirituelle intense, une communion profonde avec le Christ dans la prière. Il s'agit de se laisser saisir par l'Esprit du Seigneur, dans une attitude filiale vis-à-vis du Père, dans un attachement plein de confiance au Christ et à l'Eglise.

La formation humaine consiste à favoriser chez le candidat une maturité humaine et affective nécessaire non seulement à l'épanouissement personnel, mais aussi à l'exercice du ministère de prêtre.

La formation intellectuelle et les études visent à acquérir une connaissance et une intelligence toujours plus approfondies du mystère de Jésus-Christ et de l'ensemble de la Révélation, mais aussi de notre monde, pour pouvoir annoncer Jésus-Christ aux hommes et aux femmes de notre temps.

Enfin, la formation pastorale permet de découvrir la réalité de l'Eglise universelle, du diocèse, des communautés paroissiales, de mieux percevoir la vie d’un prêtre au quotidien et d’apprendre à collaborer avec d'autres membres de l'Eglise. 

L'ensemble de la formation dure généralement sept ans et est répartie sur deux cycles :

  • Le premier cycle comprend normalement une année d’initiation (« propédeutique ») et deux années de philosophie. en prière
    La durée de ce cycle est parfois adaptée en fonction des candidats, de leur âge, de leur parcours humain, formatif ou professionnel antérieur. C'est un temps de discernement et d’enracinement spirituel. À côté d'une initiation biblique, théologique et spirituelle (prière personnelle et liturgique), ce premier cycle comporte un parcours philosophique important ainsi qu'une formation en sciences humaines (histoire, psychologie, etc.). Parfois, surtout pour les candidats plus jeunes, ce temps est complété par une expérience d'insertion humaine (p. ex. une année de vie dans une communauté de l'Arche avec des personnes handicapées ou un complément d'études ou une autre expérience). 
  • Le second cycle dure quatre ans : trois années consacrées à l’étude de la théologie et une année de stage pastoral en paroisse. Ce second cycle se vit en gardant un lien très étroit avec le diocèse d’origine notamment pour le stage pastoral. Ces années constituent un temps d'approfondissement et de préparation spécifique au ministère presbytéral. Il s’agit d’entrer dans une intelligence de la foi chrétienne (Bible, histoire de l'Eglise, dogmes, sacrements, morale, spiritualité,…) et d’acquérir un cœur de pasteur. La dernière année est vécue en grande partie dans la paroisse de stage, auprès d’un curé. C’est aussi au cours de cette année-là que le séminariste s’engage au célibat pour le Royaume, comme signe de son attachement au Christ-Seigneur, et qu’il reçoit, par le don de l’Esprit et l’imposition des mains, les ordinations diaconale et presbytérale.

 

Depuis septembre 2010, les deux cycles de formation sont suivis au Séminaire de Namur et sont assurés par une équipe de professeurs/formateurs issue des diocèses francophones de Belgique.

Jardin du Séminaire de Namur

Enfin, tout au long de la formation, le séminariste est accompagné non seulement par l'équipe des formateurs du Séminaire, par un "père spirituel", mais aussi par le curé et par un couple de sa paroisse d'insertion.

La formation vise ainsi à préparer des prêtres « saisis par Jésus-Christ » (Ph 3,12), qui pourront se mettre entièrement au service du Christ, de son Eglise et du monde.

 

Renseignements et candidatures :

Abbé Emil PIRONT 
Président du Séminaire
Rue des Prémontrés, 40
4000 Liège
tél. 04/220.53.80
e-mail : emilpiront@gmail.com

(409) Histoire