Notre évêque nous parle

Tous les éditos > Mot de l'évêque : La transfiguration de Jésus : l’image qui parle (EDL juillet-août 2017) (30/06/2017)


La transfiguration de Jésus : l’image qui parle 


Chers Frères et Sœurs du diocèse de Liège,


En ce début d’été, nous voilà arrivés à la saison des vacances !


Cet été sera marqué à Liège par la Conférence Mondiale des Humanités, qui sera organisée par l’Unesco à Liège, du dimanche 6 au samedi 12 août 2017. Le thème en est Défis et responsabilités pour une planète en transition (http://www.humanities2017.org/). D’après les annonces, ce congrès devrait rassembler quelque 1800 participants du monde entier, issus des milieux scientifiques, culturels et politiques. Les séances seront ouvertes au public et je vous invite à y participer, comme je le ferai moi-même. Les thèmes sont largement ouverts à l’engagement social, à la démarche écologique et à la valeur de la culture pour le bien de l’humanité. Voilà de quoi nous stimuler !


La conférence commence le 6 août, fête de la Transfiguration. J’y vois comme un clin d’œil du ciel. Car la transfiguration de Jésus est comme une œuvre d’art, une manifestation culturelle. Elle anticipe les icônes et les peintures que l’art chrétien développera. Jésus apparaît entre deux figures, Moïse et Élie (Mt 17,1-9), comme on pourrait le voir dans un triptyque. L’image de Jésus transfiguré n’est qu’une vision ; et pourtant elle est plus vraie que la vérité matérielle des choses : elle fait apparaître le sens même de la vie de Jésus, son insertion dans une histoire et sa perspective du futur. Cette vision s’accompagne d’une parole : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, en qui j’ai mis tout mon amour. Écoutez-le ! » L’interprétation se joint à l’image et la vision débouche sur l’écoute et l’action. Ainsi toute œuvre culturelle nous invite-t-elle à une contemplation, une interprétation et une action. Il en va de même de la foi chrétienne, car elle est elle-même une grande fresque culturelle, une image qui parle. Ce sera donc une joie pour moi de célébrer cette année la solennité de la Transfiguration à la cathédrale, car cette fête tombe un dimanche et sera ainsi mise en relief dans notre Église.


Restons dans le domaine de l’image. Sachez que le Trésor de la cathédrale va s’enrichir d’une nouvelle section, accessible à partir du 25 aoûtprochain et consacrée au grand peintre classique liégeois Bertholet Flémal (1614-1675). Celui-ci était chanoine de Saint-Paul et a peint des sujets imprégnés de ferveur chrétienne. Voilà une occasion de contempler les mystères de la foi, peints par un mystique. C’est aussi l’occasion de venir voir tout le Trésor et ses acquisitions récentes ! Je vous invite ainsi à découvrir les richesses culturelles de notre Église locale. En été, les églises sont ouvertes plus souvent que d’habitude ! Visitez-les !


Le 7 août, nous fêtons sainte Julienne de Cornillon. Cette année, l’eucharistie que je célébrerai ce jour-là à Cornillon sera l’occasion pour nous tous de rendre grâces pour les carmélites, qui y sont présentes dans ce monastère depuis 1860 et qui animent le site par leur prière. Nous remercierons le Seigneur pour le charisme de la vie consacrée et nous prierons pour l’avenir du monastère, qui est promis à un renouveau de vie religieuse. Nous rendrons grâces à sainte Julienne qui, dès le 13e siècle, a sanctifié cet endroit en soignant les malades et en découvrant les mystères de l’eucharistie. Elle nous invite à communier au mystère du corps et du sang du Christ.


Si vous allez en vacances, n’oubliez pas de prier dans les églises des pays que vous visiterez. Participez aux liturgies et puisez-y de bonnes idées, que vous ramènerez et qui nous inspireront un jour ! Ouvrez l’œil et le bon ! Vous assisterez peut-être à une transfiguration. Ou vous serez vous-mêmes transfigurés !


Bon temps de vacances à tous !


+ Jean-Pierre Delville, votre évêque



Accéder à tous les éditos