Notre évêque nous parle

Tous les éditos > Onction et mission Messe chrismale 2017 – Homélie Predigt zur Chrisammesse 2017 Jean-Pierre Delville, évêque de Liège – Bischof von Lüttich (13/04/2017)


 


Onction et mission


Messe chrismale 2017 – Homélie


Predigt zur Chrisammesse 2017


Jean-Pierre Delville, évêque de Liège – Bischof von Lüttich


 


 


Chers Frères et Sœurs,


Liebe Brüder und Schwestern,


 


La messe chrismale que nous célébrons nous rappelle notre identité chrétienne : car le mot « chrismal » vient du mot grec « chrisma », qui signifie « chrême » et qui a donné aussi les mots « Christ » et « chrétien ». « Christ » signifie celui qui est marqué par le chrême, celui qui est oint. L’onction est un geste symbolique qui signifie une initiation et qui inaugure une mission. Die Salbung ist eine symbolische Geste, die eine Einführung darstellt und einen Auftrag, eine Mission einweiht.Le prophète Isaïe explique clairement cet envoi en mission par la phrase que nous avons entendue en première lecture (Is 61,1) : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce que le Seigneur m’a oint. Il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres ». De même, Jésus après son baptême dans le Jourdain, vient à la synagogue de Nazareth, il lit le passage du prophète Isaïe que je viens de citer et il se l’applique à lui-même (Lc 4, 18). Donc l’expérience de l’onction est une expérience initiatique, elle marque un tournant dans la vie, elle signifie une force nouvelle, qui va permettre une mission nouvelle.


 


Il y a quelque temps, j’assistais à une conférence du professeur Philippe van Meerbeeck, spécialiste en psychologie des adolescents. Il racontait que, dans les cultures traditionnelles, quand un jeune (garçon ou fille) arrive à l’âge de la puberté, on l’initie ; c’est-à-dire qu’on lui apprend les mythes et les traditions de la tribu ; puis on le tatoue et on le marque dans son corps en lui faisant passer des épreuves ; après cette initiation, le jeune ou la jeune sont aptes à être féconds, à se marier et à devenir père ou mère.


 


En écoutant cette conférence, je me suis rappelé notre initiation chrétienne et ses sacrements, à commencer par le baptême et la confirmation. Le baptême dans l’eau est toujours complété par une onction de saint chrême, un peu comme l’initiation du jeune est complétée par un tatouage. De même le baptême de Jésus est complété par son onction spirituelle à la synagogue de Nazareth. Il devient « Christ », c’est-à-dire « oint », et on l’appellera désormais « Jésus Christ ». Cette onction, qui est une marque dans le corps, achève donc une initiation, qui a demandé une maturation, une formation, une transmission de la foi. Quand l’initiation est achevée, alors la mission peut commencer : pour Jésus, il s’agit de porter la bonne nouvelle aux pauvres, d’annoncer aux prisonniers et aux opprimés la libération, aux aveugles la vision et aux cœurs brisés la guérison (Lc 4,18 selon la Vulgate).  


 


Ainsi les huiles que nous allons consacrer et bénir aujourd’hui sont-elles aussi les signes d’une initiation et d’une mission. Cette initiation marque des périodes clés de la vie humaine, des périodes qu’il faut traverser pour devenir féconds. Daher sind die Öle, die wir am heutigen Tage weihen und segnen, Zeichen der Initiation und der Mission. Diese Initiation, oder Einführung, markiert Schlüsselereignisse im Laufe eines Menschenlebens, Zeiten, die man durchleben muss, um fruchtbar zu werden.L’huile la plus importante est le Saint-Chrême puisqu’il servira aux baptêmes, aux confirmations et aux ordinations. Ces sacrements marquent des tournants dans la vie et ils engagent à la mission. L’huile des catéchumènes marque l’étape qui précède le baptême. Quant à l’huile des malades, elle aide à traverser de manière féconde l’épreuve de la maladie, car l’onction consiste aussi à guérir ceux qui ont le cœur brisé, comme l’écrit Isaïe. Ainsi chaque baptisé, plongé dans la vie de Jésus et marqué par l’onction de l’Esprit Saint, reçoit-il à son tour la mission de collaborer avec le Christ dans la libération et la guérison de l’humanité.


 


Parmi eux, les prêtres et les diacres, que nous fêtons plus particulièrement aujourd’hui, sont appelés à être les témoins authentiques et officiels de cette mission. Vor allem die Priester und Diakone unter ihnen, die wir heute feiern, sind aufgerufen, authentische und offizielle Zeugen dieser Mission zu sein.Ils sont habilités à conférer les sacrements d’initiation, qui rendront féconds les chrétiens, à annoncer la bonne nouvelle aux pauvres et à travailler à construire la communauté chrétienne pour qu’elle contribue à libérer l’humanité de ses démons, c’est-à-dire des instincts de violence et de domination qui souvent l’agitent. Les prêtres, avec les diacres, sont appelés à nourrir la vie des initiés par la communion à Dieu, reçue au cours de l’eucharistie. C’est pourquoi les prêtres et les diacres, tout spécialement les jubilaires ici présents, vont renouveler au cours de cette célébration la promesse qu’ils ont faite à leur ordination, quand ils ont reçu l’onction du saint chrême en vue de leur mission. Mais chacun d’entre nous est aussi invité par cette célébration à se préparer à renouveler les promesses de son baptême lors de la veillée pascale du jour de la résurrection. Portons spécialement dans notre cœur cette année ceux qui se préparent au baptême et à la confirmation par la catéchèse. Que celle-ci soit pour leur vie une vraie initiation. Et que cette célébration puisse contribuer à dynamiser la catéchèse dans notre diocèse, dans la ligne des assises de la catéchèse que nous tiendrons en septembre prochain. 


 


Dans cet esprit je prie pour que chacun d’entre nous puisse revivre dans son cœur l’onction et la mission qu’il a reçue et je vous souhaite une belle montée vers Pâques, la fête de la résurrection du Christ et de la communion des chrétiens. Ich wünsche Ihnen einen friedvollen Weg nach Ostern, dem Fest der Auferstehung Christi und der Gemeinschaft aller Christen.Amen !


+ Mgr Jean-Pierre Delville,


Votre évêque.



Accéder à tous les éditos