Actualités

Une fête de sainte Julienne « dans la joie et dans la peine »

Dans une chapelle archicomble – des bancs ont dû être rajoutés à l’extérieur – la fête locale de sainte Julienne de Cornillon a été célébrée avec simplicité et joie, mélangées aux regrets de voir partir les sœurs Carmélites après 157 ans de fidélité au message et aux traditions liés au sanctuaire de Cornillon.

 


En Belgique, et plus particulièrement dans le diocèse de Liège, l’instigatrice de la Fête-Dieu est célébrée le 7 août. Cette année, la messe festive de 17 heures, présidée par Mgr Jean-Pierre Delville, évêque de Liège, entouré de son vicaire général Alphonse Borras et du vicaire épiscopal pour la vie religieuse, le père Patrick Bonte, et d’une vingtaine d’autres prêtres et diacres, avait une signification particulière puisqu’il s’agissait aussi de la « messe d’action de grâces » avant le départ définitif des sœurs Carmélites qui ont géré ce site pendant plus de 150 ans.


 


Dans son homélie consacrée à l’humilité, la grandeur d’âme et l’amour de sainte Julienne, l’évêque de Liège a dit un merci chaleureux aux contemplatives devenues trop âgées et trop peu nombreuses : « Je voudrais manifester ma gratitude pour tout leur engagement dans cette maison depuis plus d’un siècle. Pour leur vie de prière, pour leur accueil, pour leur engagement apostolique dans l’accueil et dans la confection des hosties…, pour le charisme de thérésien qu’elles ont incarné dans notre diocèse, et pour leur vénération vis-à-vis de sainte Julienne, qu’elles ont contribué beaucoup à faire connaître et à vénérer. Aujourd’hui nous sommes donc dans la joie et dans la peine. Nous sommes aussi dans la joie de savoir qu’elles n’abandonneront pas le couvent et n’abandonneront pas sainte Julienne, mais auront des successeurs dans la personne des sœurs clarisses burundaises et dans les laïcs engagés qui vont prendre le relais de l’accueil et de la vénération de sainte Julienne. Alors, que notre peine ne cache notre joie et que notre espérance soit plus forte que tout ! »


 


L’eucharistie a été animée musicalement par la chorale Saint-Apollinaire de Bolland sous la direction de Gilbert Lesoinne. Après la messe, il y a eu un temps de rencontre au parloir du Carmel, avec vers de de l’amitié et sandwichs.


 


Hasard du calendrier ? La même semaine, après la fête de sainte Julienne lundi, la liturgie chrétienne nous a proposés ce vendredi la fête de saint Claire, la fondatrice des Clarisses, congrégation qui prend donc le relais des Carmélites de Cornillon. Leur messe d’installation est prévue le dimanche 8 octobre à 15 heures à Cornillon.


 


 


Pour voir quelques photos de cette célébration, cliquez ici !

 « Nouvelle précédente  Toutes les nouvelles  Nouvelle suivante »