Tarif des services religieux institués

Le 12 février 2009, les évêques de Belgique avaient décidé d’adapter le tarif des services religieux institués par disposition entre vifs ou testamentaires. Comme cela vous l’avait été expliqué: la part du célébrant passe à 7 € et la part de la fabrique à minimum 6 € pour une messe basse et à 18 € pour une messe chantée.

Conséquence:

Pour une messe lue: il faut un revenu d’au-moins 13 € dont 7 € vont au célébrant et 6 € minimum à la fabrique d’église.

Pour une messe chantée: il faut un revenu d’au moins 25 € dont 7 € vont au célébrant et au moins 18 € à la fabrique d’église.

L’arrêté ministériel du 2 avril 2010 approuve le tarif des services religieux fixé par les évêques. Cet arrêté ministériel produit ses effets à partir du 1er janvier 2010.

Suite à la modification du tarif, les fabriques d’église doivent demander la révision des fondations en préparant, si possible, le travail c’est-à-dire, retranscrire les données de base: nom du fondateur, montant du capital ou indication de la parcelle reçue, charge religieuse d’origine.

La révision des fondations par le service des fabriques d’église à l’évêché ne peut se concevoir sans que nous disposions des données précises et actuelles sur le patrimoine des fabriques, qu’il soit mobilier ou immobilier.

Les fabriques d’église sont invitées à se manifester auprès du Service des Fabriques pour s’informer au niveau de la révision des fondations.