Notre évêque nous parle

Tous les éditos > La grâce des commencements (01/01/2015)


Éditorial


Église de Liège


Janvier-février 2015


 


 


La grâce des commencements


 


 


Chers Frères et Sœurs,


 


 


Bonne et sainte année 2015 à tous et à toutes !


Nous entrons dans l’année nouvelle avec nos limites et nos espérances !


Nous confions ainsi tout cela au Seigneur, pour qu’il y insuffle sa grâce, dans l’esprit de Noël, qui nous a fait découvrir Dieu dans un enfant, Dieu dans l’espérance de vie, à partir de la petitesse et de la pauvreté.


En adressant nos vœux de nouvel an à nos proches et nos amis, portons-les aussi dans la prière, car il y a une grâce des commencements !


 


Je suis heureux qu’on puisse commencer l’année nouvelle par une Marche de la paix le 1er janvier à Liège, à l’initiative de la Communauté S. Egidio. C’est un moment d’espérance et de foi dans un monde où souvent la logique de la guerre l’emporte sur celle de la paix. C’est un moment de rencontre interreligieuse, dans un monde où l’on se méfie beaucoup des autres convictions. C’est un moment de marche, qui nous entraîne à avancer et à développer nos amitiés sur le chemin de la vie.  C’est un moment de solidarité dans un monde marqué par les inquiétudes et les restrictions budgétaires.


« Non plus esclaves mais frères », tel est le thème qui est donné à cette journée mondiale de la paix par le pape François : il nous invite à combattre les nouvelles formes d’esclavage dans notre monde, avec l’acuité nécessaire et l’objectif de la fraternité.


 


Janvier est aussi l’occasion de prier pour l’unité des chrétiens durant la Semaine de prière à cette fin. Muriel d’Hoffschmidt nous l’explique bien dans ce numéro d’Église de Liège. L’unité des chrétiens dans la diversité est un stimulant réciproque et un encouragement au dialogue dans le monde actuel.


 


Janvier est aussi l’aboutissement du projet de réunion des Services diocésains au Séminaire épiscopal, lancé par Mgr Jousten et porté à bonne fin actuellement. Ce projet a mobilisé responsables et membres des différents départements concernés. Il se concrétisera par une meilleure coordination des Services au service de l’Évêque, certes, et donc du diocèse, et surtout de la mission ! Cette implantation commune au Séminaire sera une occasion de convivialité entre mes proches collaborateurs et d’efficacité dans leur travail. Elle contribuera au rayonnement de notre Église locale, dans la ville et dans le diocèse.


 


Pour moi, janvier sera le début de mes visites pastorales dans le diocèse. Chaque mois je visiterai un doyenné différent, durant cinq jours, du mercredi au dimanche. Je me réjouis de rencontrer les communautés chrétiennes et leurs responsables dans leur contexte socio-économique et culturel, pour découvrir leur vitalité et comprendre leurs difficultés. J’entends vivre ces moments comme une rencontre, une prière et une invitation au témoignage. Cela nous aidera à vivre le présent et préparer l’avenir pour tout le diocèse.


 


Enfin, le 1er février sera le jour de la Vie consacrée, dans le cadre de l’année dédiée à la vie consacrée. Dans notre société basée sur le matériel, sur l’individu et sur la richesse, la vie religieuse apparaît comme allant à contre-courant, elle qui valorise le spirituel, la communauté, l’obéissance et la pauvreté de vie. Pour mieux comprendre et promouvoir la vie consacrée,  la Commission diocésaine pour la vie consacrée proposera à chaque UP d’inviter un religieux, une religieuse ou une autre personne consacrée à faire un témoignage une fois au cours de l’année lors des messes dominicales.


 


Ainsi, Frères et Sœurs, à la lumière des commencements de ce début d’année, confions au Seigneur nos vies et notre Église. « Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi, vous demeurerez dans le Fils et dans le Père » (1 Jean 2,24).


 


+ Jean-Pierre Delville


Votre évêque



Accéder à tous les éditos