Notre évêque nous parle

Tous les éditos > Mgr Delville en visite à la synagogue de Liège (13/02/2016)


Au lendemain de la rencontre entre le pape François et le patriarche Kyrill à Cuba, Mgr Jean-Pierre Delville s’est rendu en visite, ce samedi 13 février 2016, à la synagogue de Liège, située rue Léon Frédéric, à quelques centaines de mètres de l’évêché à vol d’oiseau. Par cette visite, il souhaitait témoigner de sa fraternité et de sa proximité par rapport à la communauté juive de Liège. Il était accompagné par des membres de la commission diocésaine pour le dialogue interreligieux.


 


La délégation catholique a participé à l’office du Shabbat, célébré le samedi matin. Le président de la synagogue, M. Eric Globen, a accueilli notre évêque en soulignant que, s’il n’y avait qu’un pont à franchir entre l’évêché et la synagogue, le pont spirituel franchi était bien plus grand et important. Il a rappelé que le rabbin Joseph Lepkifker avait été caché, à Banneux, par Mgr Louis-Joseph Kerkhofs, pendant la guerre, et que les rouleaux de la Torah avaient été conservés, à l’abri, à l’évêché, pendant le conflit. Ces rouleaux se trouvent toujours aujourd’hui dans la synagogue. Monsieur Globen a ensuite invité Mgr Delville à s’approcher pour assister à la sortie des rouleaux de la Torah de l’Arche sainte où ils sont conservés. Le célébrant fait ensuite le tour de la synagogue avec les rouleaux.


 


Le rabbin Joshua Nejman, dans son commentaire, après la lecture du livre de l’Exode, a souligné l’appréciation d’accueillir l’évêque de Liège dans la synagogue et que la porte de celle-ci lui serait toujours ouverte.


 


A la fin de l’office, Mgr Delville s’est adressé à l’assemblée pour souligner l’importance qu’il accordait à rendre visite aux « frères aînés » des chrétiens, comme aimait le dire le pape Jean-Paul II. Il a rappelé la visite récente du Pape François à la Grande synagogue de Rome et son discours où il disait : « Dans le dialogue entre judaïsme et christianisme, il existe un lien unique et particulier, en vertu des racines juives du christianisme: juifs et chrétiens doivent donc se sentir frères, unis par le même Dieu et par un riche patrimoine spirituel commun sur lequel se baser et continuer de construire l’avenir ».


 


Après l’office, la délégation catholique a été invitée à participer à une réception qui suit traditionnellement le service religieux. Après la bénédiction du rabbin, les échanges furent chaleureux et fraternels. De nombreuses  personnes présentes ont insisté sur l’importance de cette visite qui a touché les plus anciens, en particulier, mais aussi les plus jeunes.


 


Cette visite témoigne combien le dialogue et la rencontre de l’autre sont fondamentaux dans le monde d’aujourd’hui. Le dialogue ouvre de nouvelles voies de paix et de justice dans la société. Cette rencontre a suscité un désir de mieux se connaître qui pourra ouvrir des perspectives nouvelles d’appréciation mutuelle et de collaboration.


 


+ Mgr Jean-Pierre Delville


 Votre évêque



Accéder à tous les éditos