Actualités

Les évêques belges proposent une Charte de bonne gestion des biens d’Eglise

Les évêques de Belgique ont publié une Charte reprenant une série de principes de base de bonne gestion des biens d’Eglise.

 


Un communiqué du service de presse de la Conférence épiscopale belge, publié ce jeudi 11 mai 2017, indique que les évêques de Belgique ont rédigé une Charte à propos de la gestion des biens d’Eglise. Ils y proposent un certain nombre de directives de bonne gestion à tous ceux qui assument une responsabilité de gestion matérielle et financière dans l’Eglise.


Les évêques de Belgique précisent que cette Charte s’inscrit dans une approche évangélique et ecclésiale: « Comme chrétiens, nous sommes invités à mettre en pratique l’enseignement du Christ. Les Evangiles citent à plusieurs reprises le Christ en réponse aux questions de gestion patrimoniale. » Et d’ajouter: « De nombreux documents de l'Eglise nous placent également devant nos responsabilités de chrétiens dans les domaines économique et social », citant au passage quelques phrases de l’exhortation apostolique post-synodale du pape François « Evangelii gaudium ».


Qu’est-ce que les biens d’Eglise?


A cette question, la Charte est très claire. Elle stipule: « Par ‘bien d’Eglise’, il faut entendre tout bien mobilier ou immobilier qui a été donné, confié ou vendu à l’Eglise et dont la gestion est confiée à des personnes mandatées en son sein. Il s’agit souvent d’un patrimoine stable constitué au fil du temps par un travail acharné et souvent par la générosité des fidèles. Il ne peut donc pas être aliéné sans discernement collégial. Ces biens matériels sont nécessaires à la réalisation de la mission de l’Eglise. Ils sont dès lors administrés dans un esprit de charité, de continuité, d’efficacité et de transparence. »


La Conférence épiscopale précise que la Charte est rédigée dans un esprit de service et de responsabilité collégiale pour le bien de l’Eglise. En plus d’une série de principes généraux qui s’appliquent à toute gestion de biens, quel qu’en soit le détenteur, la Charte contient également des recommandations et des directives concrètes entre autres concernant les opérations financières, le patrimoine immobilier et la gestion des œuvres d’art et des archives.


Les évêques demandent à tous ceux qui sont chargés d’une responsabilité de gestion dans l’Eglise de se conformer scrupuleusement à ces principes. La Charte fera l’objet d’une évaluation et si nécessaire d’une mise à jour par la Conférence épiscopale tous les cinq ans.


Précisons encore que la brochure d’une vingtaine de pages sera diffusée via les diocèses mais on peut également se la procurer dans les Centres Diocésains de Documentation (CDD) au prix de 2,5 euros.


Lire la Charte 


Article Cathobel du 11 mai 2017 par Jean-Jacques Durré

 « Nouvelle précédente  Toutes les nouvelles  Nouvelle suivante »