Actualités

L’Église de Liège a besoin de votre soutien ! (Collecte de Pentecôte)

Dans un dépliant distribué ces jours-ci dans toutes les églises du diocèse, Mgr Jean-Pierre Delville lance un appel urgent : « Comme évêque de Liège, je me tourne vers vous ! Annoncer l’évangile aujourd’hui ! Témoigner activement du Christ autour de nous ! Une mission exaltante ! Mais qui demande des moyens et de la créativité ! L’Église de Liège y met toute son énergie ! Les besoins sont grands et les personnes engagées sont nombreuses : les frais sont importants, car tout n’est pas pris en charge par les pouvoirs publics. C’est l’ASBL Évêché de Liège qui se charge de financer les Services diocésains et la coordination de la pastorale. Merci déjà pour votre soutien à son égard ! »

 


Qui sommes-nous ?


Le diocèse de Liège réunit les catholiques de la province de Liège.



  • Il se subdivise en 13 doyennés, 71 unités pastorales et 552 paroisses.

  • L’évêque, Mgr Jean-Pierre Delville, est assisté d’un conseil de 10 personnes et d’une administration diocésaine de 50 personnes.

  • Le diocèse compte 342 prêtres, parmi lesquels 13 doyens et 71 curés. Il compte en outre 64 diacres, 38 assistants paroissiaux et des animateurs pastoraux (aumôneries hospitalières et carcérales, etc.).

  • Il regroupe 730.000 baptisés, dont un bon nombre s’engagent dans leur milieu de vie, certains dans la vie religieuse ou des mouvements spirituels, et beaucoup dans des institutions d’inspiration chrétienne (écoles, œuvres sociales, établissements de soins de santé). Ils y témoignent de leur attachement au Christ, comme bénévoles ou professionnels, en particulier les professeurs de religion.

  • La gestion financière de l’administration du diocèse est confiée à l’ASBL Évêché de Liège.


 


Le financement de l’Église : les principes


 


En Belgique, depuis 1831, les traitements des ministres des cultes des religions reconnues (pour l’Église catholique, les évêques, les prêtres, les assistants paroissiaux, certains animateurs pastoraux et certains diacres) sont pris en charge par le Ministère de la Justice.


Les pouvoirs publics mettent par ailleurs des bâtiments à disposition des cultes : c’est le cas des églises (gérées par les fabriques d’églises sous le contrôle des autorités communales), du Séminaire épiscopal et des habitations destinées aux ministres des cultes (presbytères).


En revanche, l’Évêché, en tant qu’ASBL, doit assurer lui-même ses multiples frais de fonctionnement (personnel de bureau, matériel, frais de formation, frais d’animation, etc.) pour être au service des diocésains.


 


L’ASBL Évêché de Liège : ses revenus


 


Cette ASBL tire ses revenus de différentes sources :



  • Son patrimoine immobilier : celui-ci est souvent mis gracieusement à la disposition d’écoles ou d’établissement de soins, ce qui fait qu’il ne donne en pratique que de très faibles revenus.

  • Son patrimoine mobilier : l’ASBL possède un capital dont les intérêts permettent en général de couvrir une petite partie des dépenses.

  • Les contributions des fidèles lors de célébrations de mariages et funérailles.

  • Les collectes en paroisse.

  • Les dons et legs.

  • Les abonnements à la revue « Eglise de Liège ».


L’ensemble des revenus de l’ASBL est selon les années de l’ordre de 600.000 à 800.000€.


 


L’ASBL Évêché de Liège : ses dépenses


 


Pour permettre à l’Église de fonctionner, l’ASBL prend à sa charge un certain nombre de dépenses qui se ventilent approximativement de la façon suivante :



  • Fonctionnement des Services et projets pastoraux de l’Évêché : 25%

  • Rémunérations du personnel non payé par les Cultes : 20%

  • Participation aux frais de la Conférence épiscopale de Belgique : 20%

  • Charges locatives : 10%

  • Frais de transport, de chauffage, d’électricité, de bureaux, d’assurances, d’impôts, et divers : 25%.


Les charges annuelles de l’ASBL sont de l’ordre de 850.000 €, à mettre en relation avec des revenus qui, comme indiqué ci-dessus, atteignent rarement 800.000€.


 


Comment soutenir l’Église financièrement ?


 


Dans le courant de l’année, deux collectes sont affectées aux besoins du diocèse. Il s’agit des collectes du 1er dimanche de février et de la Pentecôte. Ces collectes ne sont malheureusement pas suffisantes pour couvrir les besoins.


Des fidèles font des dons ponctuels à l’Église. D’autres font un don régulier, mensuel, trimestriel ou annuel.


D’autres personnes décident, au soir de leur vie, de léguer une partie de leurs biens à l’Église. Cette décision est plus fréquente lorsqu’une personne âgée n’a pas d’héritier direct et qu’elle ne se sent pas d’obligation à l’égard de neveux ou nièces éloignés.


Mais si la personne âgée a des membres de sa famille étendue (petits-neveux ou petites-nièces, par exemple) à qui elle souhaite léguer une partie de sa fortune, le système du « legs en duo » peut être une solution.


 


La formule du legs en duo


 


Le legs en duo est une technique qui consiste — lorsqu’un testateur laisse comme héritiers des personnes éloignées et donc fortement taxées — à léguer une partie importante de son patrimoine à une association ou une fondation, faiblement taxée en droits de succession, à charge pour celle-ci de payer la totalité des droits de succession. Par ce système, accepté par l’État dans le but de soutenir les activités de bienfaisance, les héritiers éloignés ou sans lien de parenté réalisent un gain fiscal important tandis qu’une œuvre caritative reçoit une aide substantielle.


 


Le virement bancaire


 


Annoncer l’évangile, disions-nous. En 2017, un poste important à la charge du diocèse est l’encadrement de la catéchèse et l’organisation de la Journée des Assises de la catéchèse du 30 septembre prochain. C’est le premier objectif de notre appel ! Merci d’avance pour votre générosité ! Un virement bancaire est le moyen le plus simple pour nous aider !


 


Comment puis-je obtenir des renseignements supplémentaires pour aider l’Église ?



  • Auprès de mon curé de paroisse

  • Auprès de mon notaire (notamment sur la question des legs en duo)

  • Auprès de l’Économe du diocèse (04/230.31.52 ou 04/230.31.57 - economat@evechedeliege.be)


 


Numéro du compte bancaire : BE93 3631 4768 5267 (ASBL Evêché de Liège, 25 rue de l’évêché, 4000 Liège)


 

 « Nouvelle précédente  Toutes les nouvelles  Nouvelle suivante »